Translator

Facebook

Belgian Gentlemen Driver’s Club 2012

La saison démarre en fanfare ce samedi à Zolder !

Autant ne pas tourner autour du pot, les compétitions en circuit ont fait parler d’elle tout au long de l’hiver. Et ce n’est pas fini. Pendant que fédération et promoteurs cherchent leur voie pour les championnats succédant aux BTCS et Belcar, sans oublier la Fun Cup, les organisateurs du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) ont continué à bosser, en interne et dans les coulisses, afin de poursuivre la préparation de leur saison 2012. Dont les trois coups seront donnés ce samedi, sur le circuit de Zolder, là où la compétition 2011 s’était refermée au terme d’une course explosive…

 

S’agit-il de l’exception qui confirme la règle ? De l’arbre qui cache la forêt ? A chacun de juger. En attendant, la montée en puissance de la compétition BGDC, mise sur pied sous l’égide du RACB, se poursuit. Ce samedi après-midi, sur le tracé limbourgeois, une quarantaine de bolides, peut-être plus, seront présents, prêts à en découdre sur 150 minutes. La recette de ce succès ? Un timing compressé, avec cette fois essais qualificatifs et course en une après-midi, et un droit d’engagement toujours aussi démocratique, qui s’élève à 699 euros par voiture. Qui dit mieux ? Et si la fédération avait accepté de lâcher un peu de lest, histoire de permettre à des teams et des pilotes de sortir des autos contraintes à l’immobilisme en raison des ‘affaires’ en cours, la fête aurait pu être plus grande et belle encore. Dans les rangs du BGDC, on poursuit néanmoins les négociations, afin que le sport auto amateur puisse poser les bases d’une renaissance des compétitions en circuit dans notre pays.

Des BMW, des Clio… et le reste !

 

Mais venons-en au fait, et à la course qui va nous occuper ce samedi entre 15h25 et 17h55, après des qualifications programmées entre 13h05 et 14h05. Si une Norma, celle du sympathique Pierrot Decroos, risque de se sentir bien seule dans la Division 2, les autres classes respirent la santé, et le suspense risque d’être total.

 

A commencer par la meute des BMW inscrites dans la Classe E de la D1. Emmenées par les frangins Alain et Patrick Franssen, dont la Série 3 E46 a marqué les esprits l’an dernier. Les ‘cuisinistes’ du BGDC retrouveront sur leur chemin la très belle M3 E36 de Matty Zadnikar et Marc Neyens, mais aussi la plus récente 125i du trio Tuytte-Van Acker-Vangheluwe, la Série 3 E46 de Stefan Lespoix, ainsi que les 325i de Doms-Ceusters et De Vocht-Van Loo. Quant à la BMW 325i ClubSport #49, elle sera pilotée par Christophe De Neef, accompagné par un certain… Jeffrey Van Hooydonk ! C’est aussi à ce niveau de compétition qu’on retrouvera l’une des nouveautés majeures de la saison, la Porsche 944 de Léonard Licops et Pierre-Yves Paque, à l’intéressant pedigree.

 

Si les Renault Clio seront omniprésentes en Classe D, c’est néanmoins vers la VW Golf II de Tony Kevers et Grégory Paisse que tous les regards convergeront. Préparé dans les ateliers de Jean-Marie Dehaye, le bolide a allègrement démontré son potentiel l’an dernier. Et ses deux pilotes remettront leurs succès en jeu face aux meilleures françaises, domptées par Verhulst-Vannest, Van Hulle-Heyman, Divoy-Asnong, Lejeune-Maquet, Buffet-Buffet, Van Bael-Cornelis, Servranckx-Crabbe-Piessens-Payen, Van Kuyk, Brugma-Morlet, mais aussi Gijsbrechts. Va y avoir du sport ! Côté arbitrage, on peut compter sur les Mini Cooper S d’Yvan Muller, de Licops-Licops, de Patrice Lacroix et de Bylemans-Knopker, sans oublier la Honda Civic Surinx Racing de Mascaux-Ouassini. Une seconde Golf sera de la partie, une III cette fois, pilotée par Devos et Declerck.

 

Dans la Classe C, regroupant les bolides de 1600cc, les Honda Civic sont très attendues, avec Van Billoen-Van Damme-Deridder et Rudy Thiroux. Elles seront opposées à la Suzuki Swift de Christian Franken et la Toyota Yaris de Joël Vanloocke et Mario Jacobs.

 

Reste le cas de la Division 3, où une poignée de BMW M3 E36 (Haddouche-Heck, Spigeleer-Grysouille, Huybrechts-Marrocco et Sels-Sels) devront en découdre avec la Ford Focus RS de Ronchail-Ronchail-Duthoit, mais aussi l’inattendue Volvo 240 Turbo de Chris Servayge.

 

Cap sur la pinède de Zolder afin d’enfin entendre vrombir les moteurs, et qu’on se le dise, il reste encore quelques places à combler sur la grille de départ…

Statistiques

Compteur d'affichages des articles
524598

Qui est en ligne ?

Nous avons 11 invités et aucun membre en ligne

Photos au hasard

bgdc2012-02-20.jpg